Rock’n’roll politique

15 janvier 2008 at 0:00 12 commentaires

Je pensais tenir ce blog éloigné de la politique. Et pourtant… Tout est affaire de choix politique dans la vie, d’autant plus à la (courte) échelle d’une ville. Et pourtant, à Niort, on n’a peut-être pas de realpolitik (quoique), mais on a la « rock’n’roll politique ». On devrait en rire… si ce n’était à pleurer. En ce début d’année, la guerre des tranchées commence. Elle promet d’être aussi saignante que 14-18. Mais pas forcément où l’on croit.

Pas moins de trois (si je compte bien…) listes de gauche : une officielle (celle de Geneviève Gaillard), une non-officielle (celle d’Alain Baudin) et une dissidente (celle de Joël Renoux). Cherchez l’erreur et chacun y retrouvera ses petits. Ou non.

Petit tour des forces en présence avant la bataille qui s’annonce aussi sévère que celle qui opposa, en un temps qu’on croyait révolu, Ségolène Royal et Bernard Bellec (avec Alain Baudin déjà aux avant-postes, comme c’est bizarre).

nsc-accueil.jpgGeneviève Gaillard, la députée brillamment réélue en juin, officiellement investie par le Parti socialiste. Qui a réussi le tour de force de rassembler dès le premier tour les militants de la gauche unie (PS, PC, Verts et PRG) autour de son projet Niort Solidarité Capitale. Ses plus ardents détracteurs ? Ses propres « camarades » du PS devenus frères ennemis, qui brandissent comme seul étendard leur farouche opposition au non-cumul des mandats (parce qu’avec un fauteuil de maire plus un à la CAN et un autre à la Région, Baudin n’est pas cumulard ?). Pendant que d’aucuns se tortillent sur leur siège éjectable, Geneviève Gaillard écoute les propositions des Niortais et s’apprête à présenter un projet qui donnera l’élan salutaire dont a besoin notre belle endormie.

accueil-2-niort-resolument.jpgAlain Baudin, le maire « sortant ». Je me demande encore comment peut-il sortir vu qu’il n’est pas entré (1) … n’ayant pas été élu par les Niortais. Désavoué par les militants du Parti socialiste lors de la désignation, et alors même qu’il s’était engagé à respecter leur vote (il sera bien obligé de respecter celui des électeurs), voilà Alain Baudin lancé à corps perdu (et cœur défendant) dans une campagne fratricide pour conserver son moelleux fauteuil. A ses côtés, le soutien d’une nouvelle association, Niort Résolument qui a son siège à l’hôtel municipal de la vie associative (tiens donc ?) et ne brille pas par son orthographe (comme ses copains du Modem d’ailleurs). Roule aussi pour lui la section « dissidente » du PS, qui se permet d’afficher sur son site le logo au poing et à la rose alors que la création de ladite section a été officiellement refusée, ce me semble, à la fois par les instances départementales et nationales du Parti. En entretenant surtout, et avec une délectation guère dissimulée, la confusion dans l’esprit de tous. Le comble : elle invite les militants à demander leur transfert vers… cette nouvelle section qui n’a pas d’existence légale ! Ce pourrait être drôle si ce n’était si grotesque.

accueil-modem.jpgLe Modem qui, comme partout en France, voudrait bien se faire une place au soleil… Où qu’elle soit ! En tentant de faire oublier l’ancienne UDF chère à Giscard, dont les représentants ministres sont alliés à Sarkozy après avoir voté les lois du gouvernement Raffarin d’abord, Villepin ensuite. Et on veut nous faire croire qu’ils font fi des clivages politiques ? Comme le dit la chanson de Dutronc, ils retournent leur veste, toujours du bon côté. A Bordeaux, ils ont rejoint la droite de Juppé, tout comme à Parthenay celle d’Argenton. A Niort, c’est la prétendue gauche d’Alain Baudin – est-ce une surprise ? Sûr, ça doit être chaud les réunions du comité départemental ! « Réveillez-vous », qu’il dit, Olivier Decroix, sur le site du Modem79. Il a raison le bougre, faut se bouger les gars : sur le blog, on cherche partout les raisons/explications de ce ralliement… en vain. Même certains militants sont tombés de l’armoire, paraît-il. Belle leçon de « démocratie » en tout cas.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Vous croyez naïvement que le PC, les Verts et le PRG soutiennent la candidate officielle, Geneviève Gaillard ? Cela devrait être la logique, et c’est effectivement le cas des instances locales dûment accréditées représentées. Sauf que les élus sortants de ces mêmes partis se sont rangés, eux… du côté d’Alain Baudin. Euh, ça ne les gêne pas un tout petit peu de se retrouver aux côtés de la droite ? C’est sûr, Niort mérite plus que jamais son slogan de « ville de tous les sports ».

Vous suivez toujours ? Comme, ici, on ne fait jamais les choses à moitié, s’est aussi déclarée Avenir niortais, la liste de Joël Renoux, en dissidence du PS depuis… longtemps. Avec pour mot d’ordre : « la baisse des impôts doit être un principe de bonne gouvernance ». Si avec ça on ne lorgne pas vers la droite, j’y perds mon latin…

Pendant ce temps-là, Marc Thébault se frotte les mains tout en affichant enfin, succès de la vague bleue oblige, son appartenance à l’UMP de Sarko. Il décline sa campagne sous le titre Niort d’abord (c’est d’un original !), avec un (grand) portrait en pied (comment ça, un égo démesuré ?) du monsieur en costard noir, la main tendue vers son (petit) post-it aux « mille idées » : 24 à ce jour, mais le dénommé « jmp » compte triple (au moins). Pour une liste d’ouverture… à la façon du petit Nicolas et avec les mêmes cafouillages dans les rangs ?

Alors, on est en droit de se poser la question : à qui profite le crime ?

A la presse régionale, qui vend son papier tout en ménageant la chèvre et le choux (on ne sait jamais) ? Aux blogueurs locaux, qui font leurs délices de ce « muppet show » niorto-niortais (cité sur le blog de Lihns, qui commence comme son copain Fraise à ratisser réac dans les grandes largeurs) ? Aux Niortais, qui vont avoir le choix, au risque d’éparpiller leur vote et de perdre la raison ? A la droite, qui n’en aurait jamais espéré tant pour avoir enfin – sur un plateau – l’occasion de ravir ce fief longtemps convoité ? A moins que Baudin et Thébault ne se soient déjà alliés en secret en prévision du deuxième tour…

Pas à la politique assurément, qui ne sort pas grandie d’une situation qui va faire mal. Et pour longtemps. Au mépris du sens premier du mot : l’art de servir la cité. Dans deux mois, les urnes auront parlé. Espérons qu’elles auront donné à Niort le nouvel élan qui lui manque pour tourner la page. Nous en avons cruellement besoin, non ?

(1) C’est des mains du maire démissionnaire qu’Alain Baudin a reçu, fin 2002, les clés de la ville. Un Bernard Bellec qui, cinq ans plus tard, réapparaît comme par enchantement opportunément en marionnettiste lors des vœux, début janvier au Moulin du Roc. Celui qui a joué son départ à la Jospin tenterait-il un retour aussi « fracassant » que son modèle ?

MAJ 22h50
J’ai écrit ce billet très tôt ce matin (ou très tard hier soir, c’est selon). En me demandant sans oser y croire si le chef de file historique de l’opposition à Niort, écarté du combat depuis le putsch de Marc Thébault, était parti à la plage ou se refaire une santé dans sa clinique. Nouvel épisode aujourd’hui dans la presse : Alain Garcia se dit prêt à rejoindre Alain Baudin ! Voilà, maintenant au moins on est fixés sur l’engagement des uns et des autres. A droite aussi, c’est rock’n’roll.

Publicités

Entry filed under: Actu à Niort. Tags: , , , , , , .

Pour les pieds et les oreilles Le FLN vient de frapper

12 commentaires Add your own

  • 1. Fraise des Bois  |  15 janvier 2008 à 13:25

    Bonjour ! Si toi t’es candidate, je devine sans peine sur quelle liste ! Ah… le zèle candide des jeunes prosélytes… 😉

    Réponse
  • 2. Isabelle  |  24 janvier 2008 à 2:13

    Plutôt que d’user mon temps et mon clavier à te répondre, cher Fraise, je préfère renvoyer les lecteurs à l’excellente analyse de Daniel sur son blog.

    Réponse
  • 3. liqueurdabsinthe  |  25 janvier 2008 à 10:54

    Salut Isabelle,
    Quelques clés : 1° – aucun maire n’est élu directement par ses concitoyens. Le maire est élu par les conseillers municipaux.
    2° – le cumul des mandats concerne les mandats exécutifs (député, maire, président de conseil régional, général ou communautaire…). 3°) La création de la section PS Entreprise de l’économie sociale est suspendue à la décision à venir du conseil national du PS. 4°) Toute association niortaise peut siéger à l’Hôtel municipal de la vie associative, il est fait pour ça. 5°) Quant à la volonté de s’investir dans la vie de la Cité via une organisation politique aux valeurs précisées, je ne vois pas ce qu’il y a de « grotesque » à cela…
    Bon vent à ton blog…

    Réponse
  • 4. jmp  |  26 janvier 2008 à 19:48

    ”jmp” est étonné de compter triple (au moins),
    et si des idées, bien que modestement avancées, peuvent servir au développement de NIORT et de la CAN, ce ne sera que tant mieux !

    Réponse
  • 5. Isabelle  |  26 janvier 2008 à 20:48

    Cher  » jmp » avec des guillemets (ça veut dire quoi, « jmp » ? des initiales ? « je me politise » ?). Désolée, je suis plus versée dans les lettres du Scrabble que dans les chiffres. Alors quand je vois des posts sur le net de 9 feuillets (au bas mot), soit un bon dossier de 4 pages dans un magazine…

    Réponse
  • 6. jmp  |  26 janvier 2008 à 21:24

    Comme je suis formateur,
    j’en avais aussi fait l’acronyme de « je me perfectionne » … en plus de tes habiles et véridiques suggestions.

    Quant aux posts, il y a eu d’abord les idées que j’avais et celles que j’ai retenues lors de conversations, c’est le premier post.
    Ensuite, il y a eu celles formulées lors du forum « 1000 idées » : les participants ont noté comment ils voyaient la réussite des trois thèmes retenus : « Revitaliser NIORT », « Mieux vivre ensemble » et « Renforcer l’attractivité et l’identité de NIORT ».
    Certaines de ces idées seront sur le programme de Marc Thébault.

    Réponse
  • 7. liqueurdabsinthe  |  27 janvier 2008 à 0:50

    Pourquoi as-tu « zappé » mon message ?
    C’est pas génial… Je pensais ton blog différent des autres et finalement…
    Allez, c’est pas grave, tchao…
    Et bon vent quand même !

    Réponse
  • 8. Isabelle  |  27 janvier 2008 à 15:47

    @ Liqueur d’absinthe
    Je n’ai pas « zappé » ton message, il appelait simplement une réponse que je n’avais pas eu le temps d’apporter. La voici.
    Puisque tu me donnes bien volontiers les clés, j’en profite pour ouvrir quelques portes :
    – Aucun maire n’est élu par ses concictoyens, sans blague ? Arrêtes-moi si je me trompe : en 2001, les Niortais ont élu une liste conduite par Bernard Bellec, non par Alain Baudin. Le résultat aurait-il été le même avec Alain Baudin en tête de liste ?

    – Concernant la création de la section PS « dissidente ». Ce n’est pas moi qui le dit, c’est la NR (17 décembre) : « François Hollande s’est prononcé pour une exclusion de tout socialiste qui se présenterait contre le candidat régulièrement investi. Et cela sans forcément attendre que le dissident ait officiellement déposé sa candidature à la préfecture. » Pourquoi exclure tout socialiste d’une section en cours de création ? Création elle-même rejetée à une écrasante majorité par le conseil fédéral. Pourquoi Alain Baudin s’est-il « mis en congé du Parti socialiste pour mener campagne » (NR du 22 décembre) ? Pourquoi le PS fédéral a-t-il mandaté « les services d’un huissier aux fins de faire constater des pratiques jugées illégales ? » (NR du 5 janvier).
    Ce qu’il y a de grotesque dans tout cela, c’est de vouloir à la fois le beurre, l’argent du beurre et… comme le dit le proverbe. C’est de vouloir conserver son siège à tout prix au mépris de l’intérêt général.

    – Quant aux associations siégeant à l’HMVA, cites-m’en une seule qui soit à ce point partisane et je mange mon chapeau ! Tiens, je note que le « s » incongru du mot « ensemble » a été enlevé sur le site, si mon blog a pu servir au moins à ça…

    Réponse
  • 9. Isabelle  |  27 janvier 2008 à 16:03

    @ Liqueur d’absinthe
    « Je pensais ton blog différent des autres et finalement… » ah la belle phrase pur « management » que voilà ! Mais effectivement, mon blog est différent des autres car il n’a pas pour vocation à accueillir sans modération les commentaires anonymes d’éternels insatisfaits de la politique et de sous-marins pro-Baudin ou pro-Thébault. Je crois que j’ai été assez claire dans mon positionnement ou faut que je fasse un dessin ?

    Réponse
  • 10. jmp  |  27 janvier 2008 à 19:51

    Isabelle, qu’appelles tu un sous-marin ?

    Réponse
  • 11. Isabelle  |  27 janvier 2008 à 20:13

    Je croyais que tu étais un habitué des blogs… Sous-marin signifie ces personnes qui sous couvert d’anonymat postent des commentaires pour leurs candidats, en usant (et abusant) pour cela de tous les travers que le net peut offrir (désinformation, rumeurs, etc.).
    Je n’ai pas créé ce blog pour ouvrir un débat politique : il y a de VRAIES rencontres dans la VRAIE vie pour cela. Non plus pour cumuler les commentaires, cela ne m’intéresse tout simplement pas. Quitte à passer pour quelqu’un d’agressif…

    Réponse
  • 12. Alexis Brunet  |  11 février 2008 à 16:34

    Petit post, juste pour vous envoyer mes meilleurs sentiments vers votre blog. Ok, ça vaut pas cher, mais entre Niortais, il faut être solidaire, ou solid’air, ou solid’aire, ou solid’ère …

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Derniers billets

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :