Le net et la rumeur

13 octobre 2007 at 13:15 Laisser un commentaire

Dernier (?) exemple en date : le divorce annoncé des Sarkozy.

Chez Versac, Saint-Joffrin priez pour nous (joli titre, non ?).

« Il n’y avait donc pas de vraie rumeur sur internet. En revanche, il devait bien y avoir un peu de rumeur, pour que quelques billets de blogs en fassent état. Où était-elle, alors, cette rumeur ? Chez Libé, manifestement, au Monde, au Figaro. Elle circulait dans des rédactions. Et forcément, elle a un peu percé le bout de son nez sur internet, à travers quelques blogs, et à la faveur de quelques paroles ici ou là, notamment sur Europe 1. »

Visés, les blogueurs ? Au point de se sentir obligés de se justifier ?

Sur le pointblog de Gilles Klein

« Une rumeur de plus sur une éventuelle annonce de séparation du couple présidentiel lancée, la semaine dernière, par un site qui a un nom de domaine en .info. Du coup, Laurent Joffrin, le patron de Libération, en fait un édito qui a énervé quelques blogueurs de la basse-cour parisienne. » (…) On peut regretter que Laurent emploie un terme aussi général. La « blogosphère » n’existe pas. »

J’aime assez (joke) le condescendant « basse-cour parisienne » et autres noms d’oiseaux du billet, tout comme les sentences de donneur de leçons du père Klein dont j’apprécie souvent les infos par ailleurs (avec son Phare qui éclaire notre nuit). Mais le Monsieur est journaliste, lui.

Sur Rue89, l’analyse décrypte plutôt bien la situation : Les médias chauffés à blanc. Des prémices sur bakchich.info à la sortie de l’info (ou intox ?) dans l’Est républicain et la Tribune de Genève, avec quelques sujets dans Le Parisien, Libé, le Canard.

Birenbaum quant à lui décrit parfaitement cette « sorte de chasse au scoop à l’envers à laquelle nous avons assisté aujourd’hui. Une nouvelle version de la patate chaude. «  Avec cette conclusion qui le fera mentir quelques heures plus tard (à l’insu de son plein gré ?) : « Bilan de la journée ? Ce soir on peut dire que tout le monde (qu’il l’avoue ou qu’il le démente) sait à peu près la même chose, mais que tout le monde attend. Comme hier. Comme la semaine dernière. Et peut-être bien – qui sait – pour longtemps. »

Ben, non, pas pour longtemps : l’apparition de la dame aux bras du monsieur.

Tout ça pour quoi ? Du pain et des jeux, qu’ils disaient, les Romains.

Pendant que la « première dame » (tiens, je ne savais pas qu’on était en Amérique, ici) se la joue à la Diana, à quoi rêvent-ils, les Français ? Sûrement pas du rugby dont toutes les rédactions nous rebattent les oreilles. D’un peu de dignité, sans doute. Peut-être qu’on s’intéresse enfin à leur vie. La vraie.

Mise à jour du 15/10/2007

Même le Nouvel Obs.com s’y est mis, dimanche… Selon Alain Jourdan, de La Tribune de Genève : « les patrons de presse sont tous amis avec le président. Tant que l’info n’est pas officielle, elle n’existe pas ». Et « beaucoup » de journaux attendraient « une permission élyséenne pour pouvoir » écrire que le couple s’est séparé. »

Elle est belle, l’indépendance de la presse, hein ?

Publicités

Entry filed under: Net et pas net. Tags: , , , , , , , , .

Sarkozy et les médias Herman Düne : géant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Derniers billets

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :